samedi, juillet 2, 2022
HomeExtérieurComment prévenir la mouche du terreau ?

Comment prévenir la mouche du terreau ?

Êtes-vous un amoureux du vert et possédez-vous quelques plantes d’intérieur dans votre maison pour votre plaisir ? Si votre réponse est affirmative, vous avez alors certainement dû déjà avoir entendu parler du fléau que représente la mouche du terreau pour vos plantes chéries.

Ce petit insecte noir volant aussi dénommé sciaride est d’ailleurs très redouté par les agriculteurs aussi bien amateurs que professionnels. Nous avons donc réuni pour vous quelques conseils et astuces pour pouvoir dire adieu à ces parasites afin de garantir la sécurité de vos pousses vertes.

Connaître l’origine et le cycle de vie de la mouche du terreau

Pour combattre un mal, la première étape est d’en connaître les origines, mais également les manifestations. Pour ce qui est de la mouche du terreau ou sciaride, elle est une mouche de petite taille noire qui a tendance à envahir les plantes d’intérieur.

Comme son sobriquet l’indique, ce qui fait la particularité des mouches de cette famille, c’est le fait qu’elles se nourrissent de champignons contenus dans le terreau et les substrats organiques. Les larves de mouche ne se contentent pas de ces champignons et s’attaquent souvent aux racines en créant des dégâts conséquents.

Dans leur période de développement qui dure en moyenne six semaines, les larves créent donc des portes d’entrée à toute sorte de bactéries et champignons nocifs. En soi, la mouche du terreau ne constitue pas directement une menace, mais il s’agit plutôt de ses larves.

Bien choisir ses accessoires de jardinage

Afin d’assurer une efficace lutte contre les mouches, il faut donc commencer par créer un environnement qui ne soit pas propice à leur développement. Il faudra donc choisir vos accessoires de jardinage, mais surtout vos pots avec beaucoup d’attention.

À l’idéal, tournez-vous vers des pots en terre cuite qui possèdent un trou dans le fond qui permet d’évacuer l’excédent d’eau après arrosage. Si ce n’est pas le cas, l’humidité restera en permanence dans le substrat et les racines des plantes pourriront pour le plus grand bien de ces nuisibles qui s’en délecteront.

Arroser les plantes avec parcimonie

La plupart des spécialistes des jardins et de l’entretien des plantes se mettent d’accord sur un point : il faut à tout prix éviter de surarroser vos plantes. Pour stopper toute invasion et empêcher les mouches de proliférer, il est très important de bien laisser sécher le terreau entre deux arrosages.

En fonction des saisons et de la région où vous habitez, l’évaporation peut se faire en plus ou moins de temps. Toutefois, en moyenne, compter entre un et deux jours de séchage est suffisant pour faire fuir les mouches sans faire souffrir vos plantes.

Quelques astuces de grand-mère

Comme dans plusieurs autres branches du jardinage, il existe différentes solutions simples et abordables contre les insectes nuisibles que sont les sciarides. La technique de protection du terreau à l’aide de sable ou de billes décoratives posés à la surface du terreau en est une par exemple.

Les mouches de terreau sont également connues pour leur profonde aversion du citron et des clous de girofle. Vous pourrez alors vous servir de ces éléments comme d’un répulsif naturel et écologique contre les mouches de terreau. Il suffira de planter un demi-citron et quelques clous de girofle dans le substrat et le piège est prêt.

De façon plus effective, pulvériser de l’insecticide est tout aussi envisageable pour repousser les mouches de terreau.

Sophie
Passionnée de déco depuis l'adolescence, j'en ai fait un métier en devenant consultante en home staging.

Articles populaires

My favorites